Osmose, Développement et Cultures

Samedi 30 novembre - Les temps forts

Salon en accès libre de 10h00 à 19h00 

10h30-12h30: Conférence-débat – Amphithéâtre de la Verrière

« Pour revisiter quelques grands textes de la pensée en Afrique et en Diapora »

Professeur Grégoire Biyogo

  •             Caraïbes
  •             USA
  •             Afrique noire
  •             La question afro-caribéenne et celle du vivre ensemble
  •             La question de l’état fédéral et le dialogue des nations
14h30-15h30: Rencontre littéraire – Salle Jules Isaac

« D’île en île, dire le monde »

Avec Ananda Devi (Ile Maurice) et Ali Zamir (Comores).

Si l’île a été dans la littérature occidentale le lieu symbolique d’une utopie possible, des Comores à l’île Maurice en passant par Djibouti –île non géographique mais politique- la littérature est elle-même île « surgie le temps de faire lumière » comme dirait le poète grec Totos Patrikios.

Dire le monde à partir de l’insularité c’est faire acte de sa présence au monde, en rejetant l’exotisme et les fantasmes.

16h00 -17h00: Rencontre littéraire - Salle Jules Isaac

« Des ténèbres à la lumière : le tragique de l’humanité »

Avec Abdourahman Waberi (Djibouti) et In Koli Bofane (Congo)

D’Amsterdam pour livrer un récit de la colonisation à l’envers à Casablanca pour explorer un quartier grouillant et vibrant, il est question de la condition humaine. Peut-être que ces deux villes ne sont que des étapes nécessaires pour contourner l’impossibilité de dire directement et ainsi explorer le tragique au détour d’histoires parallèles.

17h30-18h30 :  Conte jeune public - Salle Jules Isaac

« L'étrange destin des fils de Wangrin »

Par Madh Sy Savané / Musique : Nbaye Moussa

Conte initiatique peul tiré des enseignements de Amadou Hampaté Ba, sur fond de harpe africaine.

Back to top