Osmose, Développement et Cultures

Alain Mabanckou

© Nico Therin

Mabanckou Nico TherinAlain Mabanckou passe son enfance et son adolescence au Congo Brazzaville, à Pointe Noire et arrive en France en 1989 pour poursuivre des études de droit. Après un DEA de droit à l'Université de Paris-Dauphine, il travaille une dizaine d'années dans le groupe Suez-Lyonnaise des Eaux, mais se consacre de plus en plus à l'écriture avec la parution en 1998 de son premier roman Bleu-Blanc-Rouge qui lui vaut le Grand Prix Littéraire de l'Afrique noire. À partir de cette date, il ne cessera de publier avec régularité, aussi bien de la prose que de la poésie. C'est surtout le roman qui le révèle au grand public, avec notamment Verre cassé (2005)Mémoires de porc-épic qui lui vaut en 2006 le Prix Renaudot ou Black Bazar (2009) classé parmi les vingt meilleures ventes de livres en France.
Écrivain en résidence en 2002, il enseigne la littérature francophone à Ann Arbor pendant trois ans avant d'être remarqué par l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) qui l'invite d'abord comme Visiting Professor en 2006 puis le nomme Professeur titulaire (Full Professor) de littérature francophone en 2007. Le 17 mars 2016, Alain Mabanckou prononce sa leçon inaugurale, Lettres noires : des ténèbres à la lumière, en tant que Professeur invité au Collège de France sur la chaire de Création artistique (2015-2016), une leçon qui voit se bousculer plus d’un millier d’auditeurs. Conforté par cet écho, il convie les plus grands chercheurs, écrivains, penseurs de l’Afrique postcoloniale à participer au colloque « Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui » qui se tient au Collège de France le 2 mai suivant. Il vit aujourd'hui à Santa Monica, en Californie.


Ses œuvres sont traduites dans une quinzaine de langues dont l’anglais, l’américain, l’hébreu, le coréen, l’espagnol, le polonais, le catalan et l’italien. Verre cassé a fait l’objet de plusieurs adaptations théâtrales.


couv alain mabanckouNOUVEAUTE: Les cigognes sont immortelles, Paris, 2018, Seuil.

À Pointe-Noire, dans le quartier Voungou, la vie suit son cours. Autour de la parcelle familiale où il habite avec Maman Pauline et Papa Roger, le jeune collégien Michel a une réputation de rêveur. Mais les tracas du quotidien (argent égaré, retards et distractions, humeur variable des parents, mesquineries des voisins) vont bientôt être emportés par le vent de l’Histoire. En ce mois de mars 1977 qui devrait marquer l’arrivée de la petite saison des pluies, le camarade président Marien Ngouabi est brutalement assassiné à Brazzaville. Et cela ne sera pas sans conséquences pour le jeune Michel, qui fera alors, entre autres, l’apprentissage du mensonge.

Partant d’un univers familial, Alain Mabanckou élargit vite le cercle et nous fait entrer dans la grande fresque du colonialisme, de la décolonisation et des impasses du continent africain, dont le Congo est ici la métaphore puissante et douloureuse. Mêlant l’intimisme et la tragédie politique, il explore les nuances de l’âme humaine à travers le regard naïf d’un adolescent qui, d’un coup, apprend la vie et son prix.

Bibliographie d'Alain Mabanckou

Romans

Bleu-Blanc-Rouge, Présence Africaine, 1998 – Grand Prix littéraire de l’Afrique noire
Et Dieu seul sait comment je dors, Présence Africaine, 2001
Les Petits-Fils nègres de Vercingétorix, Le Serpent à plumes, 2002
African Psycho, Le Serpent à plumes, 2003
Verre Cassé, Seuil, 2005 – Prix Ouest-France/Étonnants Voyageurs, prix des Cinq Continents de la francophonie, prix RFO du livre
Mémoires de porc-épic, Seuil, 2006 – prix Renaudot
Black Bazar, Seuil, 2009
Demain j’aurai vingt ans, Gallimard, 2010 – prix Georges-Brassens
Lumières de Pointe-Noire, Seuil, 2013
Petit Piment, Seuil, 2015
Les cigognes sont immortelles, Paris, 2018, Seuil.

Poésie
Tant que les arbres s’enracineront dans la terre (œuvre poétique complète de 1995 à 2004), Seuil, 2007« Points »,

Essais
Lettre à Jimmy (essai sur James Baldwyn), Fayard, 2007
L’Europe depuis l’Afrique, Naïve, 2010
Écrivain et oiseau migrateur, André Versaille éditeur, 2011
Le Sanglot de l’homme noir, Fayard, 2012
Lettres noires : des ténèbres à la lumière, Collège de France/Fayard, 2016
Le Monde est mon langage, Grasset, 2016
Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui, Seuil, 2017

Jeunesse
Ma Sœur-Étoile, illustré par Judith Gueyfier, Seuil Jeunesse, 2010 – prix des Écoles 2011

 

 

 

Back to top